UA-78676576-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 octobre 2016

Pour les nouveaux adhérents !

SE JETER A L'EAU !

 

I - JE SUIS NOUVEL(LE) ADHERENT(E)

Je suis très enthousiaste et très impatiente de faire des échanges.

Première chose, je vais sur le site internet de l'association et je crée mon compte. Ensuite je visite le site, sauf que mon compte n'est pas encore activé... Alors je patiente !

Ça ne dure pas très longtemps heureusement.

Pourtant dès que mon compte est activé, je voudrais vite mettre mes annonces. Et c'est là qu'il me faut réfléchir...

 

II - MES ANNONCES

J'aurais dû commencer par regarder le catalogue, voir les annonces des autres... Peut-être serais-je en doublon ? Peut-être quelqu'un propose déjà de me rendre le service dont j'ai besoin  et alors pas besoin de mettre mon annonce !

Mais si je mets tout de même mon annonce, peut-être que la personne qui propose le service va me contacter et du coup, besoin de rien faire, j'attends...

J'attends, mais rien de ne vient. Bien sur, j'aurais me douter que c'est au demandeur de faire la démarche d'appeler celui qui propose, c'est naturel... Ça commence mieux en faisant la démarche par téléphone plutôt que par internet, tout de suite on fait connaissance, rien qu'à la voix !

Ensuite, sur le site, je vois que je dois proposer trois services et trois demandes... mais finalement, il faut du temps pour y réfléchir, ça ne vient pas toujours tout de suite.

J'ai rencontré d'autres adhérents aux permanences et certains m'ont dit que parfois ils ne savaient pas quoi proposer. Pourtant, en lisant les demandes, ils découvrent qu'ils peuvent rendre des services très simples... D'autres me disent que pour les demandes précises limitées dans le temps, ils utilisent les petites annonces urgentes en faisant un courrier à tous les internautes à partir du site, ainsi chacun reçoit l'appel directement sur sa boite aux lettres en temps réel.

Je me dis que j'aurais bien besoin d'être formée à l'usage du site internet... Et si je demandais au CA ?

 

III - LE CATALOGUE

Rien qu'en lisant le catalogue des annonces je vois beaucoup d'erreurs à ne pas faire... Déjà, la moitié de mes demandes n'ont plus d'objet puisque j'ai trouvé des adhérents m'offrent ce service. Le premier que j'ai contacté a été le bon.

En lisant les annonces, je me dis qu'il faut apprendre à les rédiger clairement et courtes. Certaines ne sont pas à leur place, elles sont trop longues à lire et on zappe... Et puis en fouillant ma page perso, j'ai vu que je pouvais mettre des compléments pour les adhérents qui veulent me contacter et solliciter les services que je propose. La petite annonce n'est pas faite pour développer, c'est clair.

 

IV - LES CONTRAINTES

Je vois aussi que certaines annonces peuvent s'apparenter à du travail au noir. Je me dis que ça va poser problème à l'équipe et j'apprends qu'il y a un service de veille au CA qui relit les annonces et intervient en cas d'oubli des règles. C'est bien, ça ma rassure. Je me dis que de tels comportements peuvent faire prendre des risques à toute la communauté et que je dois être vigilante à la rédaction de mes annonces. Ce que je propose ce sont des services, pas de faire les choses à la place de professionnels...

Je dois donc avoir la certitude que le service que je propose, n'enlève pas de travail à un professionnel. Ce qui pourrait être assimilé à du travail au noir, formellement interdit.

Bien sur, les services rendus peuvent améliorer mon niveau de vie. S'il fallait que j'accède à des professionnels - pour installer une tringle de rideaux par exemple - je ne disposerais pas des ressources nécessaires et ma fenêtre resterait sans rideaux...

 

Ceci dit, je suis toujours très impatiente de faire des échanges...

Les commentaires sont fermés.