UA-78676576-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 juin 2012

Les 2 et 3 juin à Saint Julien en Quint, c’était un beau week-end

Nous nous sommes retrouvés le samedi matin au gîte Le Colombier de St Julien; nous, c’est-à-dire 7 Silimarants et 3 Vivanselistes.

Les 5 plus courageux, sous l’autorité de Lina déguisée en guide patentée, ont grimpé jusqu’à la Tête de la Dame, à 1500 m, avec vue panoramique sur tout le Vercors, tandis que les moins téméraires se contentaient du col de la Poule, à 800 m, avec vue planante sur le plateau d’Ambel.

Réconfortant repas du soir, avec d’infinies bonnes choses concoctées par chacun, couronné par une bouteille de Clairette offerte par notre
sympathique hôte que nous invitons à notre table.

La nuit fut silencieuse et sans ronflement, chacun s’étant approprié une des nombreuses chambres (40 places pour nous seuls).

Le lendemain fut plus tranquille: levés à 7h, nous ne démarrons qu’à 9 après le "fameux" petit déjeuner. (En fait de fameux, j’avais oublié d’acheter le beurre!)

La randonnée de la matinée se limita aux crêtes, à travers les pâturages où l’on a réussi à se perdre...

On s’est quitté sous quelques gouttes de pluie en fin d’après-midi, tous ayant exprimé leur satisfaction.

"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d’homme" (Albert Camus).

Sur la photo, nous posons sur la terrasse du gîte, devant le But Saint Genix qui culmine à 1640 m, que nous n’avons pas eu le temps d’honorer de notre joyeuse présence.

Et voilà un beau souvenir!

Yves.

 

 

 

Les commentaires sont fermés.